écrire un texte pertinent

Astuces pour écrire un texte pertinent

Rédaction web

Quels sont les astuces pour écrire un texte pertinent? Voilà une question qui reste toujours en suspend. Nous essayons d’apporter des éléments de réponse.

Produire le langage écrit est l’une des facultés linguistiques les plus importantes aujourd’hui après le langage oral. Cependant, un texte écrit est très différent d’un texte oral, puisqu’on n’écrit pas comme on parle. Ce qui implique des contraintes techniques particulières lors du processus de production textuelle.

Le résultat de l’alignement des phrases sur une feuille  n’est pas synonyme de la production textuelle. Face à cela, on est en droit de se poser la question suivante : Qu’est ce qui fait d’un « texte » et comment le rédiger ? Telle est la question à laquelle nous nous attaquerons dans cet article.

Préliminaires pour écrire un texte pertinent

Pour écrire un texte, vous devez tout d’abord commencer par une phase de clarification. Il est indispensable de clarifier certaines données qui guideront et nourriront la production de votre texte.

Il s’agit préalablement de répondre aux questions suivantes :

  • Qu’est-ce qui me motive à écrire ce texte ?
  • Quel est le but que je veux atteindre ?
  • Quel est mon public cible et quel doit être leur comportement ou leurs idées après lecture ?
  • Enfin, vous devez également clarifier le type de texte à écrire. Est-ce un texte informatif, narratif ou alors argumentatif ?

C’est à base de cela que chaque mot que vous choisirez aura le sens et l’impact voulus. Et cela sera visible dans chaque phrase, paragraphe, section, dans le texte tout entier.

L’environnement de travail influence également la qualité du texte que vous produirez. Voilà pourquoi il est recommandé de se retirer dans des endroits calmes ou alors qui vous inspirent des idées, des choses.

Là où vous croyez être plus productif. Puis éloignez de vous toute source de distraction : internet, téléphone portable, etc.

Donnez-vous rendez-vous avec l’écriture en définissant vous-même des heures de la journée auxquelles vous vous sentirez plus à l’aise pour écrire.

Puis arrangez-vous à avoir à portée de main tout le nécessaire pour écrire : crayon, stylo, gomme, dictionnaire, café, etc.

Avant de poser le moindre mot sur la page blanche, il importe tout d’abord de se documenter sur la question traitée, faire des fiches de lecture, car les meilleurs auteurs sont aussi ceux qui ont beaucoup lu.

Sur la base de ces données récoltées, essayez de définir une structure, un plan cohérent pour votre texte.

Comment vaincre la peur de la page blanche et débuter l’écriture ?

Par où commencer ? Après plusieurs minutes, une heure, deux heures, trois heures, et la feuille demeure blanche ?

Vous ne savez toujours pas par où commencer. Ne vous en faites pas. Cette phase, même les écrivains les plus chevronnés la connaissent. C’est normal.

Pour en sortir, voici quelques petites astuces qui marchent.

  • Pensez que vous êtes en train de parler à quelqu’un de votre sujet. Ensuite, écrivez ce que vous venez juste de dire.
  • Ou alors, vous pouvez vous forcer à écrire sur votre sujet au brouillon, sur une durée de 2, ou 3 minutes. Vous verrez le résultat par la suite. Vous aurez plus de chance de continuer une fois le train lancé.
  • Il n’est pas conseillé de corriger votre texte pendant que vous l’écrivez. La phase de correction viendra plus tard. Ce qui devrait vous préoccuper c’est de laisser votre inspiration vous dicter les phrases et les mots tels qu’ils viennent.

Au tout début de votre texte, évitez de vous embarrasser avec des formulations introductives inutiles.

Œuvrez plutôt à attirer l’attention des lecteurs, et à les accrocher dès les premières phrases. Et ne perdez jamais de vue le public cible pour lequel vous écrivez.

Écrire un texte pertinent: Le choix des mots appropriés

Le choix des mots est une donnée très importante de l’écriture. C’est sur eux que repose le message à véhiculer.

Alors il importe de les choisir minutieusement afin qu’ils ne trahissent pas vos idées.

  • Voilà pourquoi il est préférable d’utiliser des mots courts. N’utilisez des mots longs que si cela est nécessaire.
  • Employez des mots issus de toutes les catégories grammaticales et plus précisément les verbes, les noms, les adjectifs et surtout les adverbes.
  • Évitez un vocabulaire trop spécialisé pas facile à comprendre, car vous ne savez pas si tous vos lecteurs en saisiront le sens. Sachez-le, ce qui ne vous parait pas évident, ne le sera pas pour tous vos lecteurs.

Des phrases bien élaborées et des paragraphes bien conçus

Pour s’assurer de la bonne réception du message que vous voulez véhiculer dans votre texte, alors commencez par vous assurer de l’intelligibilité de vos phrases. Vous n’avez pas besoin d’une phrase longue si une phrase courte peut transmettre la même information avec la même efficacité.

La compréhension des phrases longues n’est pas toujours aisée et casse la fluidité de la lecture de votre texte. Plus elles sont courtes, plus la lecture se fait rapidement, et plus vite le message est assimilé. Restez donc simple dans votre syntaxe : sujet + verbe + complément.

Soyez précis. Pour être plus exact, utilisez des chiffres concrets au lieu des adverbes comme: assez, peu, trop, beaucoup, etc.

Que votre évocation du temps soit également précise. Une heure, une date, cela rendra aussi votre texte plus crédible, au lieu des formulations du genre : récemment, il y a peu de temps, etc.

Les mots s’organisent en phrases, puis en paragraphes. Alors, les paragraphes ne sont en rien des décorations de votre texte, mais des unités linguistiques dans lesquelles s’articulent les idées que vous développez.

Vous voulez développer une idée, alors faîtes-le dans un paragraphe, de préférence pas long, afin d’éviter que votre lecteur s’ennuie. Avez-vous fini ? Alors passez à un autre.

Sur le contenu de votre texte

Pour écrire un texte pertinent, assurez-vous que votre texte intègre les trois éléments ci-dessous :

Le logos

Votre texte doit être logique, cohérent et pertinent. Pour nourrir le logos, votre texte a besoin d’une bonne structure, de l’évocation d’autres études, rapports, analyses.

Il est également important d’établir des rapprochements, des comparaisons des analogies afin que le sujet traité soit clair pour le lecteur.

L’Ethos

Quelle est votre expérience avec le sujet ? Comment renforcer votre crédibilité auprès des lecteurs ? Par exemple en évoquant des sources vraies et crédibles, en vous référant à votre expérience, et en montrant que vous maîtrisez le sujet.

Le pathos

Il s’appuie sur la sensibilité sentimentale. C’est une grande arme de persuasion. Pour y parvenir, racontez par exemple des anecdotes, et prenez des exemples motivants.

Enfin la correction

Après avoir écrit, éloignez-vous de votre texte pour avoir une certaine distance avec lui au moment de la relecture.

Lisez et relisez-le à voix haute en éliminant les mots et expressions qui vous semblent redondants et inappropriés.

Veillez à épurer votre texte des fautes d’orthographe, de grammaire, de syntaxe, de contresens, de ponctuation et éventuellement de mise en forme.

Et le tour est joué ! Vous avez pu écrire un texte pertinent. Pour allez plus loin, consultez ces conseils d’écriture de Stephen King.

Spread the love
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *